mondialisme.org

A propos de l’enquête ouvrière

dimanche 19 janvier 2014

Cette correspondance est parue dans Echanges n°145 automne 2013).

D’un camarade de Boulogne-sur-Mer

Je viens de lire dans le numéro 144 d’Echanges ton texte « Des enquêtes ouvrières à Socialisme ou Barbarie et à ICO ». Il tombe à point car tu conclus par « Pas de modèle pour aujourd’hui » quand de notre côté nous réfléchissons depuis un certain temps à l’opportunité ou non d’entamer pour notre publication locale, La Mouette enragée, quelque chose qui pourrait s’apparenter à une démarche de ce genre.

Je dis bien « pourrait s’apparenter » car nous ne poursuivons à travers cela aucun objectif de nature avant-gardiste, substitutiste ou autre. Il s’agit plutôt pour nous de discuter, d’échanger, de comprendre et ensuite, en commun accord avec les personnes en question, de rendre compte de l’état des discussions dans les pages du ­bulletin.

Nous l’avons fait à maintes reprises déjà, sous des formes différentes : discussion libre, questionnaire, enregistrement… mais jamais nous n’avons cherché à systématiser la chose, à recouper quoi que ce soit, à lui donner un caractère un peu formel, à en tirer matière à réflexion.

Localement, l’ambiance est plutôt morose : des fermetures de sites important sont attendues (agro-alimentaire) et dans les secteurs qui épongent en temps normal les excédents de main-d’œuvre comme les plates-formes d’appel (Armatis) le turn-over est assez délirant car les gens ne tiennent pas.

Bref on relit pas mal de choses, on s’interroge, on discute sans trop savoir si cela vaut la peine de se lancer sur cette piste qui ris­que d’être chronophage, sans que nous soyons bien sûrs au final, de pouvoir en faire quelque chose. C’est en lisant ta conclusion que je me suis demandé ce que tu entends par « Pas de modèle pour aujourd’hui ». Penses-tu que l’époque est révolue, que les conditions ne s’y prêtent plus – profonde mutation de la condition du salariat, etc. ? ou alors que la forme assignée à ces enquêtes, telles que tu les décris dans ton texte, sont aujourd’hui complètement dépassées ?

X. M.

- On a signalé à ce camarade un projet britannique d’un noyau de Londres pour une enquête ouvrière. Toutes précisions à ce sujet sur le site : angryworkers.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0