mondialisme.org

Sur Egalité et Réconciliation et Alain Soral

vendredi 2 décembre 2011

Egalité et Réconciliation, site et petit groupe autour de l’antisémite antisioniste Alain Soral, girouette passée des franges du PCF (on n’a jamais retrouvé trace de sa carte…) au Front national, et copain de Dieudonné. Egalité et Réconciliation a défilé dans le cortège de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France, qui représente une bonne partie des musulmans de France et invite souvent Tariq Ramadan), le 5 juin 2010 dans le cadre d’une manifestation au sujet de l’attaque d’Israël contre la flottille humanitaire tentant de gagner Gaza.

Soral, Alain : idéologue fasciste qui prétend réunir dans une bouillie indigeste « la gauche des idées et la droite des valeurs ». « On peut en rendre perplexes certains en ayant un discours très pointu sur la mondialisation néo-libérale, où parfois on peut même donner des leçons à ce petit con de Besancenot […]. Il ne faut pas avoir de complexes : nous sommes l’avant-garde et nous n’avons de leçons de modernité à recevoir de personne. Surtout quand on voit que ceux qui ont pu incarner l’avant-garde à un moment, c’est-à-dire l’extrême gauche, font aujourd’hui le tapin pour les néo-libéraux américains […]. On a un énorme espace, en réalité. »

La lecture de son dernier livre (Comprendre l’Empire. Demain la gouvernance globale ou la révolte des Nations ?) donne surtout l’impression qu’il s’agit d’un antisémite forcené, obsessionnel, qui cherche par tous les moyens à trouver des Juifs et des juifs derrière tous les événements de l’histoire, en se servant de litotes, de formules alambiquées, pour ne pas être poursuivi par la justice…

En voici quelques exemples : « une caste maudite, maintenue hors de la société de Dieu, par qui circulera l’argent » ; une « caste cachée, officieuse et maudite, accumulant progressivement, dans l’humiliation, la richesse et l’usure » ; ces dirigeants « formés par l’inégalitarisme méprisant de l’Ancien Testament » ; (à propos des prétendues « élites juives » au sein des partis communistes) : « ce messianisme vengeur (…) typique des valeurs de la Thora et du Talmud » ; « une idéologie faite de volonté de puissance, de violence destructrice et de mépris social puisé à l’Ancien Testament » (à propos des dirigeants de la mondialisation et de ce que Soral appelle « l’Empire ») ; « la mafia des mafias, celle qu’on ne peut nommer sans trembler », « à côté de laquelle la mafia calabraise (…) est un tout petit joueur », etc.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0