mondialisme.org
Accueil du site > Ni patrie ni frontières > João Bernardo (traductions) > Parution du livre de Joao Bernardo : "Ils ne savaient pas encore (...)

Parution du livre de Joao Bernardo : "Ils ne savaient pas encore qu’ils étaient fascistes"

jeudi 30 décembre 2021, par Yves

Les termes gentillets de « confusion » et de « confusionnisme » sont de plus en plus utilisés par la gauche et l’extrême gauche, voire certains anarchistes. Tous ont décidément la mémoire courte... ou ignorent l’histoire du mouvement ouvrier dont ils se réclament, préférant se raccrocher aux idéologies postmodernes et identitaires, si prisées dans les milieux universitaires, les institutions internationales de la bourgeoisie et chez les patrons et gestionnaires des multinationales.

Dans cet essai, João Bernardo remonte aux origines de cette prétendue « confusion », au moment où, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, convergent certains thèmes fondamentaux de l’extrême gauche et de l’extrême droite, qui nourriront des publications et des groupes socialistes, syndicalistes révolutionnaires, monarchistes, puis fascistes, de Hugues Lagardelle à Mussolini.

Pour ne donner qu’un exemple actuel, comment expliquer qu’Alain Soral, qui revendique l’étiquette « national socialiste », réédite et fasse la promotion des écrits de Georges Sorel, en expliquant que ce dernier fut un partisan du « syndicalisme révolutionnaire » et « l’introducteur du marxisme en France » ? Un tel rapprochement calculé ne pose-t-il pas des questions sur les idéologies dites « révolutionnaires », questions qui vont bien au-delà d’une simple « confusion », de convergences involontaires ?

João Bernardo est l’auteur de nombreux ouvrages, inédits en français, qui creusent le sillon d’un marxisme « hétérodoxe » et « libertaire », étiquettes qui rendent fort mal la richesse et l’intérêt de ses réflexions multiples. Depuis 2002, un certain nombre de textes et d’interviews de João Bernardo ont été diffusés par la webradio et les Editions Vosstanie (Economie des processus révolutionnaires, 2021) ainsi que par la revue (et le site) Ni patrie ni frontières : Anticapitalisme, anti... quoi ?, 2021 ; L’autre face du racisme, 2021 ; Contre l’écologie, 2017 ; Retour en Afrique : des révoltes d’esclaves au panafricanisme, 2018 ; La gauche identitaire contre la classe, avec des textes de João Bernardo, Loren Goldner et Adolph Reed Jr., 2016.

Prix : 8 euros, 85 pages

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0