mondialisme.org
Accueil du site > Ni patrie ni frontières > Textes de Joao Bernardo > João Bernardo « Ils ne savaient pas encore qu’ils étaient fascistes » (...)

João Bernardo « Ils ne savaient pas encore qu’ils étaient fascistes » (IV)

dimanche 1er août 2021, par Yves

4) De l’apologie de l’élite à une théorie des héros

Dans la vision d’une classe ouvrière privée de structure interne, l’incitation à l’héroïsme national pouvait être aussi satisfaisante pour les syndicalistes révolutionnaires que la mobilisation du dynamisme ouvrier

PDF - 129.5 ko

****

Cette série de cinq articles de João Bernardo a été publiée sur le site Passa Palavra. Comme l’indique l’auteur : « Je présente ici une nouvelle version des pages 390-419 de mon livre Labirintos do fascismo. Na Encruzilhada da Ordem e da Revolta (Afrontamento, 2003). Il s’agit d’un texte inédit et l’analyse à laquelle je procède ici est plus détaillée et repose sur une bibliographie plus étendue que celle utilisée dans ce livre. » Les textes ont été publiés séparément sous les titres suivants et sont disponibles sur ce site :

1. Corradini et les syndicalistes révolutionnaires

2. De l’autonomie des travailleurs au fascisme

3. De l’avant-gardisme à une théorie des élites

4. De l’apologie de l’élite à une théorie des héros

5. Mussolini, le fasciste le plus improbable

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0