Accueil > Ni patrie ni frontières > Textes de Loren Goldner > Loren Goldner : Perspectives générales sur l’Etat colbertiste (...)

Loren Goldner : Perspectives générales sur l’Etat colbertiste capitaliste et la lutte des classes en Asie orientale (2009)

jeudi 30 avril 2020, par Yves

Cet article reconstitue le contexte historique assez complexe dans lequel une gauche socialiste, et ensuite spécifiquement marxiste, a vu le jour au Japon, en Chine et en Corée. Il s’agit de montrer l’importance de toute la région (y compris la Sibérie) pour les débuts de la gauche coréenne, surtout après que la colonisation par le Japon en 1910 eut rendu impossible la plupart des activités socialistes légales en Corée même. Plus important encore, cette gauche est-asiatique, on le verra, était aussi étatiste que les modernisateurs influencés par l’Allemagne qui construisirent le capitalisme dans cette même région. Leur attitude n’avait rien de spécifiquement asiatique, puisque cette position caractérisait les courants dominants de la gauche internationale partout dans le monde. Néanmoins, comme l’Asie orientale (contrairement à la Grande-Bretagne, à la France ou aux États-Unis, par exemple) était une zone de développement « capitaliste tardif », cet étatisme imprégna le « marxisme » dans la région bien après la seconde guerre mondiale, et en Corée jusqu’à l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, voire au-delà. Ce siècle de « marxisme » étatiste devait avoir de profondes conséquences pour le mouvement ouvrier coréen lorsqu’il reprit vie dans les années 1970 et 1980

PDF - 302.7 ko