Accueil > Ni patrie ni frontières > Livres > A propos de « La promesse et l’obstacle. La gauche radicale et le (...)

A propos de « La promesse et l’obstacle. La gauche radicale et le problème juif » de Danny Trom

samedi 11 août 2018, par Yves

Habituellement, les antisionistes radicaux sont accusés d’être des antisémites, et, quand ils sont Juifs , on leur assène qu’ils seraient victimes de la fumeuse « haine de soi ». L’intérêt principal du livre de Danny Trom est de déplacer la discussion sur un terrain plus complexe : certains trous béants dans les murailles des théories révolutionnaires suite à l’échec de toutes les révolutions sociales au XXe siècle, et les tentatives maladroites, voire funestes, d’y remédier. Selon lui, la « gauche radicale » a changé de paradigme en adoptant un cadre de pensée victimaire, en utilisant de nouveaux concepts dont celui d’« exclus » (j‘ajouterai celui de « sans-... » ) en renonçant à toute philosophie de l’histoire et à toute interprétation scientifique de la réalité sociale. C’est ce changement de modèle de pensée qui, selon Trom, pousse la « gauche radicale » à emprunter avec ferveur la voie semée d’embûches de l’antisionisme et parfois à s’embourber dans certains chemins de traverse antisémites ou négationnistes.
Ces hypothèses méritent pour le moins d’être discutées, quitte à être réfutées.

PDF - 156.4 ko