Accueil > Ni patrie ni frontières > Documents utiles > La bibliothèque La Discordia attaquée une troisième fois pour sa lutte sans (...)

La bibliothèque La Discordia attaquée une troisième fois pour sa lutte sans concessions contre les identitaires, qu’ils soient nationalistes, religieux ou racialistes

vendredi 29 avril 2016, par Yves

Pour la troisième fois cette librairie anarchiste a été attaquée parce qu’elle critique sans concession les pseudo "théories" des identitaires de gauche, des nationalistes, des social-chauvins et des tiersmondistes de tout poil.

Comme ces attaques sont à chaque fois courageusement anonymes il est difficile d’en connaître les auteurs directs. Ce qui est sûr c’est que leurs motivations n’ont rien à voir avec une lutte véritable contre le racisme, car sinon ce sont les permanences du FN qu’ils attaqueraient ou celles des partis (PS, LR, etc.) qui enferment les "sans papiers" dans des centres de rétention, les expulsent, ou se refusent à accueillir des réfugiés qui fuient les guerres du Proche Orient ou d’Afrique. Quelle que soit l’identité de ces adeptes des coups de marteau contre La Discordia, ce qui est sûr c’est qu’ils ne s’attaqueront jamais ni au ministère de l’Intérieur ni à la préfecture de police ni à tous les partis qui soutiennent les contrôles au faciès, les violences policières, les expulsions musclées, et les "politiques migratoires" discriminatoires et racistes de l’UE.On ne les verra jamais détruire à coups de marteau les murs des commissariats et des prisons où l’on enferme les étrangers "en situation irrégulière". En démolissant la vitrine d’une bibliothèque anarchiste ou en la taguant, ils montrent clairement pour qui ils travaillent...

Y.C., Ni patrie ni frontières, 29/04/2016

Ci-joint le communiqué de "La Discordia".

https://ladiscordia.noblogs.org/imposer-lordre-moral-a-coup-de-marteau-communique-de-la-discordia/